© 2023 par Philippe Colin. Créé avec Wix.com 

Lucheux

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Rapide survol

de mon parcours

Enfant et adolescent, je dessinais et faisais de la peinture à l’eau, avec un souci prononcé du détail qui suscitait l’étonnement de ma famille. Ce n’est qu’à 26 ans, après des études d’ingénieur, que je me suis mis à peindre, lors de mon séjour au Maroc en tant que coopérant. Les couleurs vives, les couchants flamboyants, les bords de mer animés de limicoles et de mouettes ont inspiré les premiers tableaux que j’ai créés.

La rencontre avec Gérard Besset, en 1983, fut décisive. Il m’entraîna dans son tourbillon de peintures en mouvement, et progressivement je passai du figuratif à l’art abstrait.

Je mêlai par la suite d’autres matériaux à l’huile et à la peinture glycérophtalique : sable, papier…

C’est au Maroc qu’eut lieu ma première exposition, au Centre Culturel de Casablanca, dans les années 80. Certaines œuvres partirent ainsi en Suisse, au Canada et aux États-Unis. Elle fut suivie d’une autre, au Salon des Indépendants, auquel je participai l’année suivante.

De retour en France, je continuai à m’adonner à la peinture, dans le studio parisien qui abritait le thésard que j’étais alors. Des expositions se déroulèrent à Paris et à Maubeuge, entre autres. Maubeuge où j’eus le plaisir d’échanger avec un autre de mes amis peintres, Jean Desse.

Le début de ma carrière universitaire, partagée entre Paris et les Hauts-de-France, marqua une interruption de ma création artistique de 2002 à 2017. C'est un projet de travail avec un ami de longue date rencontré au Maroc,Georges Oucif lien, épris de littérature et de poésie, pour lequel j'ai repris mes couleurs.Il s'agissait de créer des productions autour de poèmes écrits par Georges. Nous sommes encore à la recherche d'un lieu pour présenter notre travail.

Je réside depuis 2002 à Lucheux, partageant mon temps entre ce village picard et Mers-les-Bains où je me ressource entre Côte d’Albâtre et Baie de Somme.